Domaines
RH
Juridique
Compta
Administratif/Moyens Généraux
Communication
Bureautique
Conseils aux débutants
Word
Excel
PowerPoint
Outlook
Access
Publisher

PagePlus (PAO)

Windows/système
PhotoImpact
Conception web : les bases
Applications pas à pas
Tests logiciels
Macros VBA
Leçons
Macros Word
Astuces
Orthographe
Rédaction
Organisation
Produits/services malins
Outils
Ouvrages
Modèles
Macros
Liens
Anglais
Grammaire avec AnglaisFacile
Leçon gratuite avec AnglaisFacile
Carrière
Gestion de carrière
Fiches métier
Témoignages / vécu
Offres d'emploi

Evénements métier
Echos de presse, comptes-rendus

Echanger

Forums
Chater en direct

© Nadège Guilbert
Le contenu de ce site
est régulièrement déposé auprès de la SGDL
Reproduction interdite
sans le consentement
écrit de l'auteur



Imprimer la page

Vécu > La VAE

23-Mar-2003

 

12/02 - Nathalie Ramos, Région parisienne

Nathalie vit en région parisienne et exerce ses fonctions dans le domaine du secrétariat depuis plus de 10 ans. En 2000, elle décide de s'inscrire pour une Validation des Acquis Professionnels "BAC Pro Secrétariat" qu'elle obtient finalement en 2002 avec mention alors que le jury ne lui a validé aucune épreuve !
Cette année, Nathalie décide de remettre le couvert, cette fois pour la VAE BTS Assistant de Direction.

 

Au moment de ton inscription à la vae, quel avait été ton parcours professionnel ?

J'étais titulaire d'un BEP Agent de transport (obtenu en 1986). Mon parcours professionnel était le suivant :

- 3 mois dans une société de transports internationaux comme agent de transit
- remplacement en usine puis caissière pendant 2 ans
- assistante de gestion/secrétaire de direction pendant 3 ans
- 1ère année Bac Pro GAS avec le CNED (1991)
- secrétaire commerciale puis secrétaire comptable (dont expérience en qualité)
- secrétaire et hôtesse d'accueil (édition) pendant 2 ans
- intérim pendant 1 an dans divers emplois de secrétariat/compta (dont 6 mois en qualité de secrétaire + CDI depuis le 01/10/00 pour la sté actuelle)

On peut vouloir passer une vae pour différentes raisons : recherche d'emploi, reconnaissance ou défi personnels. Quelles ont été tes motivations ?

Les 3 :

  1. J'en avais assez de "végéter" et des patrons aussi. Je voulais choisir la société dans laquelle je resterai.

  2. Reconnaissance, car fille d'un père maçon (décédé alors que je n'avais pas 3 ans et issue de l'immigration) et d'une mère femme de ménage avec une image "de laissé pour compte" qui colle à la peau.

  3. Défi personnel : je pensais ne pas être plus bête que la moyenne mais après une enfance et adolescence difficiles pendant lesquelles je n'ai pas eu de soutien pour étudier, je pensais pouvoir montrer que j'étais capable de faire mieux que mon BEP après avoir été contrainte, pour raisons familiales, d'écourter mes études et travailler. J'étais bourrée de complexes et introvertie plus jeune, c'est pourquoi, plus tard, je voulais pouvoir justifier de mes capacités et me suis lancée dans la course aux études (en même temps que le travail) + diplômes.

Quelle vae as-tu choisi de passer ?

Après trois ans d'efforts entre épreuves progressives et 2 Validations des Acquis Professionnels, j'ai obtenu le Bac Pro Secrétariat en juin 2002 avec mention très bien (17,23/20 de moyenne générale). Je suis à présent candidate à la VAE BTS Assistant de Direction (jury de printemps).

Sur le plan des démarches administratives, as-tu eu le sentiment que tes interlocuteurs connaissaient leur sujet ou as-tu galéré pour obtenir les infos nécessaires au montage de ton dossier ?

Ma réunion d'info générale pour la VAP en 2000 s'est bien déroulée. J'avais demandé le BTS Assistant de Direction et mon conseiller m'a dit que je n'avais pas le niveau ou plus exactement que je ne pouvais pas y prétendre au vu de mes expériences.

J'ai opté pour la formule Accompagnement (payante) mais l'on m'a suggéré un plan d'argumentation qui ne correspondait pas à la structure du dossier. Je ne l'ai pas suivi et j'ai obtenu 4 dispenses sur les 5 demandées.

En ce qui concerne ma réunion avec le conseiller VAE de 2002, mon entretien a duré moins de 15 mn à l'issue desquelles mon conseiller m'a recommandé de demander l'ensemble des dispenses ! Cependant, il ne s'est trouvé personne pour m'aider à comprendre les questions du dossier ou pour y répondre. Aujourd'hui, j'aide de nombreuses candidates à la VAE.

Sur le plan du dossier lui-même, peux-tu m'en dire plus ?

Les dossiers diffèrent selon les académies mais le plus souvent le schéma est le suivant :

- un dossier 1 : administratif, parcours pro (CV) - 4 p
- un dossier 2 : administratif, parcours pro (CV) + synthèses des activités - 6/8 p
- un dossier 2 bis : techniques professionnelles (description de 3 activités en corrélation avec le référentiel applicable + réponses aux questions analyse/exécution/difficultés rencontrées etc.) - environ 40 p
- un ou plusieurs dossiers annexés au 2 bis pour les modules spécifiques tels que français et langues étrangères soit environ 6p/module.

En ce qui concerne le dossier lui-même, peux-tu nous dire ce que tu as pensé de sa complexité éventuelle et nous citer quelques exemples de questions t'ayant posé un problème particulier ?

J'étais seule pour monter mon dossier et n'avais donc pas le choix. J'ai répondu ce que je pensais être juste par rapport à ma compréhension de la question. Comme il n'y a pas de relecture du conseiller, je ne sais si j'ai bien répondu ou si j'étais hors sujet, ce que redoutent par dessus tout les candidates à la VAE.

Nombre de candidates que j'aide aujourd'hui disent éprouver des difficultés avec le tableau des activités du dossier 2 qu'elles jugent guère explicite. De même avec certaines questions comme celles du dossier 2 bis sur l'information et les "supports documentaires".

J'ai cru comprendre que tu pouvais bénéficier de l'aide d'un "tuteur" pour la rédaction de ton dossier. Est-ce exact ? Si oui, ses conseils t'ont-ils été utiles ?

Les conseillers ne sont pas de qualité égale. Le mien a été plus que léger. D'ailleurs, je n'ai aucune info de la part de mon centre de validation depuis la VAE (j'ai déposé les parties administratives 1 et 2 en septembre 2002). Inutile de dire que je ne paierai pas sa prestation dite "d'accompagnement", pour le moins inexistante. A Paris, du fait du nombre élevé de dossiers, il n'y a aucun suivi des candidats… Pour la VAP, je n'avais pas suivi les conseils que l'on m'avait donné et pour la VAE, la seule chose que l'on m'ai conseillée était de demander l'ensemble des dispenses, rien d'autre ! mon conseiller a affiché une arrogante désinvolture lors de notre entrevue. Je navigue donc à vue…

Le jury : peux-tu me dire comment s'est déroulé ton entretien devant le jury et/ou tes impressions ?

Lors de ma première VAP, le jury était composé de 2 femmes. Un homme nous a ensuite rejoint pour l'épreuve des maths (eh oui, en Bac Pro il y a des maths !).
Froides, impassibles, les deux femmes m'ont collé sur l'informatique qu'elles ne m'ont pas donné sous prétexte que je ne connaissais pas Ciel alors même que j'avais travaillé sur EBP, produit équivalent. Je n'ai pas compris pourquoi je n'ai pas eu cette dispense car dans mon emploi de secrétaire comptable du BTP et durant près de 5 ans, j'ai utilisé quotidiennement ce logiciel de comptabilité.

La difficulté consiste à prouver ses dires. Mais comment faire lorsque l'on a quitté l'entreprise en question ? Maintenant, j'ai trouvé la parade : je fais -et je recommande à toutes les filles d'en faire autant- porter sur mes attestations d'emplois les noms des logiciels utilisés au quotidien.

En ce qui concerne cette dispense non obtenue, c'était d'autant plus incompréhensible que Ciel n'est en général utilisé que dans les PTE et n'est pas demandé au BTS ! ! ! D'après différents témoignages que j'ai pu obtenir, j'ai remarqué que les filles n'obtenaient leurs dispenses (et même le diplôme) que lorsque le jury restait strictement dans le cadre du dossier et des activités décrites. Annick a également dû répondre à des questions juridiques sans rapport direct avec ses activités.

J'ai cru comprendre que, tout comme, Annick, le jury ne t'avait validé aucune matière. Comment expliques-tu cela ?

lors de ma deuxième VAP (Bac Pro), j'avais demandé à obtenir une dispense en français que j'ai dû repasser malgré son obtention, suite à une erreur du service des examens -il était trop tard pour régulariser- en dépit du fait qu'ils aient reconnu leur erreur.

En ce qui concerne l'épreuve de synthèse, j'ai suivi les recommandations de mon conseiller. Il m'a déconseillé de demander une dispense car il pensait que je pourrai obtenir une excellente note : il ne s'est pas trompé car j'ai obtenu 20/20.

J'ai redemandé la dispense en informatique car je ne l'avais pas obtenue la première fois. J'étais donc sans illusion car je me doutais bien que l'on ne me donnerait pas une dispense refusée précédemment.

Enfin, j'avais demandé la dispense d'anglais. C'était la seule matière restante mais je n'ai pas maintenu ma demande, car au vu du module du dossier, je savais que je n'avais pas d'arguments et ne pouvais mentir contrairement à certaines…

Ce jury a agit comme celui d'Annick. Il m'a attaqué (essentiellement les 2 femmes jurés) pendant ½ h sur l'aspect juridique de ma SA à direction et conseil de surveillance (je rappelle que j'avais obtenu la dispense d'éco-droit à la 1ère VAP), puis sur la revue de presse (nous avons un service documentation car ma société emploie 1200 personnes en France). J'ai dû argumenté que je réalisais bien la revue de presse pour ma directrice. Pour finir, j'ai été interrogée sur la création d'une base de données Access (justificatifs de stage joints au dossier).

Dans les deux cas (revue de presse et utilisation d'Access), les 4/5 membres du jury ont démoli mon argumentation, laissant entendre qu'il existait des services spécialisés pour ce type de choses et que cela ne relevait pas de mes fonctions. J'ai eu beau rétorquer que le service documentation était en charge de la revue de presse pour l'ensemble du personnel et que je réalisais une revue spécifique pour ma directrice sur les articles comptables, les clients, le cabinet, les concurrents... cela n'a servi à rien. Quant à la base Access, j'avais suivi une formation afin de créer une base moi-même pour répondre à un besoin ponctuel (je m'occupe en sus d'un nouveau département professionnel). J'ai même tenté de donner des détails techniques sur le paramétrage, rien n'y a fait !

Avant même la fin de l'entretien qui a duré 1 h 15 au lieu de 20 mn - 1 h, comme indiqué sur documentation relative à la VAE- la plupart des candidates ont entre 30 mn et 45 mn d'entretien-, je tremblais de partout tellement j'étais fébrile et exaspérée par leurs attitudes.

Pour finir, ils m'ont imposé un juré en anglais (une femme en l'occurrence) mais je ne me suis pas laissée faire. Je leur ai rappelé que je n'avais pas retourné mon questionnaire d'anglais sachant que je n'avais pas les arguments nécessaires pour obtenir la dispense. De ce fait, cette jurée n'était pas habilitée à me tester dans cette manière. Elle m'a néanmoins posé des questions sur l'obtention de mes KET et PET d'anglais en me poussant à la faute : "je vois que vous avez obtenu un KET et PET à Cambridge en Angleterre ?". Raté, je les ai obtenus à Paris par le British Council. Sans doute cherchait-elle à illustrer le proverbe "prêcher le faux pour connaître le vrai…".

Conclusion : l'enfer. J'avais le sentiment de comparaître devant un tribunal avec ces 6 jurés alignés devant moi, la mine renfrognée… A la fin de l'entretien je ne me faisais pas d'illusion quant au résultat mais j'espérais avoir au moins 2 dispenses dont le français. J'estime que cela devrait être le "minimum garanti", vu le travail de rédaction fourni.

Je pense que pour certaines candidate, cette non reconnaissance totale d'une expérience parfois conséquente peut être vécue comme une négation de leur parcours professionnel. Quel a été ton sentiment face à cette sanction du jury ?

Comme celles à qui cela est arrivé, j'ai eu envie de tout plaquer. J'avais toujours travaillé, sans pour autant avoir le bac en poche. J'ai été minée pendant presque 2 mois. J'ai dû préparer 4 épreuves (alors que je ne m'attendais qu'à la moitié), à 3 semaines du début des examens.

Je suis une battante. Je m'abandonne pas facilement, d'autant plus que j'étais près du but après 3 ans d'efforts. Je voulais en finir… je ne suis pas sortie pendant ces trois semaines, sauf pour la fête des mères, en emportant mes fiches de révision sous le bras au grand damne de mes proches… J'ai eu le cœur serré pour la fête de la musique d'entendre les échos du bal tout proche sans pouvoir y aller…

J'ai travaillé régulièrement jusqu'à 2-3 h du matin et au bureau dans la journée, ou durant mes ½ journées de RTT. En accord avec ma directrice, je restais au bureau pour saisir mes dossiers car je n'étais pas équipée à domicile. Je devais travailler l'équivalent de 2 années de programme et ce pour 4 matières. Ma directrice avait besoin de moi au bureau et nous avons conclu ce compromis (à éviter si vous ne souhaitez pas être dérangée par le téléphone, les gens et les demandes à répétition). En l'occurrence, je n'avais pas le choix.

As-tu demandé des explications au jury et si oui, les as-tu obtenues et quelle en a été la teneur ?

Non, car tu reçois les résultats chez toi, sans aucun commentaires et tu n'as personne pour répondre à tes questions. Bien sûr, j'ai douté terriblement de mes compétences et capacités à ce moment-là, ce qui n'a pas arrangé les choses !

Tu as passé néanmoins et très brillamment ton diplôme et l'as obtenu avec mention. As-tu le sentiment qu'il existe un réel fossé entre les exigences de la vae et le niveau du diplôme (qui sont pourtant sensées être de même niveau...) ?

Les décisions du jury me paraissent parfois aléatoires car même en prouvant que tu as appris et que tu sais faire, tu obtiens un veto… je préférerai une mise en situation !

En informatique, j'ai obtenu 11/20 parce que celle qui m'a interrogé sur le publipostage a refusé de noter l'exercice sous prétexte que je n'avais pas suivi les étapes telles qu'elles sont enseignées à l'école, alors même que ma fusion était opérationnelle ! Certes, mais c'est le propre de la VAE que de valider un diplôme, sans être allée à l'école. Sans ce problème, J'aurais pu obtenir une note correcte et augmenter mon résultat final. J'en garde un arrière-goût d'amertume…

En tant que professionnelle, je pensais qu'il n'y avait que le résultat qui comptait et bien non ! Nous sommes plusieurs à penser qu'il est parfois plus simple pour certaines, en fonction de leurs compétences, de passer les épreuves directement, sans chercher à les obtenir par la validation d'acquis.

Si tu devais recommencer aujourd'hui, passerais-tu par la vae ou tenterais-tu directement le diplôme ?

Je tente la VAE car je suis cadre et n'ai pas le temps de préparer les épreuves. J'espère au moins obtenir une ou deux dispenses pour alléger mon programme. Après, je verrai. Je devais faire une 1ère année en Capacité de gestion des entreprises via le CNED pour compléter le programme de BTS Assistant de Direction (moins intéressant, même prix, 22 devoirs à rendre alors que la CGE en comporte 6, avec des ateliers de regroupement), mais je laisse tomber car je suis saturée…

Les résultats de la VAE arriveront au mieux 1 mois avant les épreuves du BTS Assistant de Direction qui commencent début mai, ne laissant que peu de temps pour la préparation. Je n'ai pas envie de recommencer l'exploit de l'année dernière et de vivre cloîtrée pendant ce temps. Je n'en aurai pas la force… Aussi, je verrai pour la suite l'année prochaine, en fonction des matières restantes.

Quels conseils donnerais-tu à une personne désireuse de tenter la vae ?

Bien s'informer en amont. Questionner celles ayant vécu cette expérience. Travailler, si possible, en groupe avec d'autres car quand l'une va mal, les autres sont là pour la soutenir, l'aider et lui remonter le moral. Faire relire son dossier à 2/3 personnes ne vous connaissant pas (œil critique) et ne connaissant pas vos activités (mise en évidence des problèmes logiques / compréhension / interprétation). Les membres du groupe peuvent également apporter une aide logistique appréciable pour celles qui ont pas ou peu de moyens.

Haut